Camps d'été virtuels

Les enfants peuvent continuer à apprendre avec de tout nouveaux camps de codage Scratch comme Art, Jeux et Minecraft.

Faites votre part pour changer le monde : enseignez la programmation à votre enfant!

Une mère nous raconte comment elle a décidé d’enseigner la programmation à sa fille et à quel point l’expérience fut enrichissante pour toutes les deux.

Suchitra Srinivasan, comme raconté à Hannah Ballard
12 Février 2020

Élever des enfants à une époque comme la nôtre, où la technologie est omniprésente, peut parfois être déroutant, mais cela peut également permettre aux enfants et à leurs proches de développer ensemble leurs compétences numériques.

Alors que le monde entier se tourne vers le développement de solutions technoresponsables (#techforgood), nous nous sommes joints à la fondation micro:bit de la BBC pour inciter plus d’enfants à créer un monde meilleur grâce au défi « Do Your :Bit » (Faites votre part).

Si vous êtes un parent ou gardien et que vous cherchez des idées pour encourager votre enfant à s’intéresser à la programmation, vous êtes au bon endroit! Nous avons parlé avec Suchitra, mère de Bhavi, une véritable petite virtuose en programmation et sur Twitter. Elle nous a expliqué comment elle a réussi à faire en sorte que sa fille tombe amoureuse de la programmation.

Pas besoin d’être une programmeuse pour élever une programmeuse

Suchitra est maman et analyste d’affaires, mais elle a commencé sa carrière en tant qu’ingénieure en logiciels.

« Les ingénieurs en logiciels ne sont pas tous des programmeurs. J’ai souvent eu le sentiment que j’aurais pu accomplir plus si j’avais compris la programmation [...], mais je n’ai jamais eu l’occasion de développer mes compétences dans ce domaine », nous a-t-elle confié.

Le rôle de Suchitra consistait à tester le code du logiciel pour s’assurer qu’il fonctionnait correctement et de rapporter les bogues si ce n’était pas le cas. Outre quelques cours d’informatique, aucun des deux parents de Bhavi n’avait d’expérience en programmation lorsque celle-ci est née.

Lorsqu’elle a eu 5 ans, et alors que le monde commençait tout juste à prendre conscience de l’importance de l’enseignement des STIM, ses parents ont voulu voir si elle serait intéressée par la programmation. « Nous lui avons acheté une boule robot Sphero SPRK pour qu’elle puisse la programmer », se rappelle Suchitra. « Elle nous a beaucoup impressionnés en jouant avec cette boule. Elle a même réussi à la programmer correctement! »

Encourager l’intérêt pour la programmation

Une fois qu’elle a découvert la programmation, Bhavi est devenue inarrêtable. La famille vivait aux États-Unis à l’époque. Ses parents l’ont donc inscrite à un camp d’été en programmation.

Suchitra était très fière que sa fille ait réussi à apprendre à programmer avec Scratch :

« C’était vraiment un exploit remarquable. Elle a conçu un jeu en 3 mois durant son camp d’été. Maintenant que nous avions trouvé en Scratch quelque chose qui l’intéressait, nous avons commencé à faire des recherches pour comprendre de quoi il s’agissait. »

Bhavi et ses parents ont rejoint le Canada alors qu’elle avait 7 ans. C’est à ce moment que Suchitra a décidé d’opter pour une approche créative afin d’encourager sa fille à développer sa capacité à résoudre des problèmes.

« Nous avons créé une petite mise en scène et fait semblant de mettre sur pied notre propre boîte de développement de logiciels. Je joue le rôle de la patronne et je lui donne des consignes qu’elle doit suivre pour créer son jeu. Par exemple, je lui dis que le singe doit être capable de sauter par dessus le volcan lorsque le joueur appuie sur la flèche orientée vers le haut, que je veux de la musique en arrière-plan, que je veux pouvoir voir les points accumulés, ou encore que je veux voir apparaître les mots “Partie terminée” si jamais le singe touche le volcan... »

Une fois que Bhavi a bien reçu les consignes, elle ne perd pas une seule seconde : « Elle commence toujours avec son code magique : elle utilise Scratch pour concevoir le jeu et programme le micro:bit pour contrôler les flèches directionnelles. »

Grâce à cette approche, Suchitra, qui n’est pas une programmeuse, peut apprendre aux côtés de Bhavi et ainsi passer du temps de qualité avec sa fille.

Apprendre à programmer, résoudre des problèmes et s’améliorer en famille

L’expérience limitée de Suchitra en programmation n’empêche jamais sa fille de mener ses projets aussi loin que possible :

« Lorsque Bhavi est coincée sur un projet, je vais vérifier si le problème a déjà été abordé par la communauté en ligne de Scratch... 99,9 % du temps, je trouve une solution et lui explique ensuite comment régler le problème », raconte Suchitra. Elle admet également que : « Puisque Bhavi est plus expérimentée (en programmation) que moi, elle n’a besoin que d’une suggestion ou d’une idée de solution. Elle fait le reste elle-même! »

Une fois que Bhavi a terminé de concevoir son jeu, son père est invité à se joindre à leur mise en scène comme testeur. « Vous vous souvenez de mon ancien emploi? », demande Suchitra. « C’est exactement la même chose! »

Le papa de Bhavi souligne quelques bogues que la jeune fille s’empresse ensuite de corriger. « Une fois que tout est prêt, je reprends mon rôle de patronne et j’examine le projet. Si je suis satisfaite, j’accepte et édite le projet. » Suchitra ajoute également qu’elle « rémunère » toujours Bhavi pour ses services de programmation avec une petite récompense.

Alors, comment est-ce que jouer à la conceptrice de logiciels aide la famille tout entière à apprendre?

« Ça la motive beaucoup », dit Suchitra. « Jusqu’à présent, tout fonctionne à merveille. Grâce à son expérience, on lui a demandé de devenir une assistante pour le club de programmation de son école. Et on m’a beaucoup raconté à quel point elle a inspiré ses amis et amies à commencer à programmer! »

Toutes les familles peuvent apprendre à programmer

Les parents nous indiquent souvent qu’ils ne sont pas certains de savoir comment enseigner à leur enfant une compétence qu’eux-mêmes ne maîtrisent pas. L’histoire de Bhavi et Suchitra prouve que tout le monde peut apprendre à programmer — et qu’apprendre en famille est souvent l’expérience la plus enrichissante pour un enfant.

Êtes-vous prêt·e à relever le défi Do Your :Bit et aider votre enfant à changer le monde de manière positive? Notre site regorge de ressources que vous pouvez consulter ensemble! Le défi Do Your :Bit prendra fin le 27 février 2020 et les gagnants seront dévoilés le 22 mars.

À propos de l’auteure : Je suis Suchitra et je travaille comme analyste d’affaires principale pour une banque. Mon formidable mari Vignesh travaille également pour une grande banque.. Nous vivons avec notre précieuse, adorable et aimante fille Bhavishyaa. Vous pouvez suivre ses aventures dans le domaine de la programmation sur Twitter!

Continuer à lire :

3 astuces avérées pour promouvoir l’équité dans les classes

 38
 0

Coder en classe : un aperçu de nos ateliers sur l’IA

 25
 0

Faites votre part pour changer le monde : enseignez la programmation à votre enfant!

 5
 0

Lignes de code, étoiles et stations spatiales : comment propulser votre code dans le cosmos

 55
 0

L’intégration de la programmation en classe comme résolution du Nouvel An

 14
 0