Relevez le Défi #jeunesse2030 !

KCJ met les enfants au défi de changer le monde en créant une solution à la pollution plastique !

5 matières scolaires pouvant être enseignées en utilisant la programmation

Faites d’une pierre deux coups : découvrez comment les enseignant(e)s peuvent présenter la programmation aux élèves dans le cadre de matières scolaires traditionnelles.

Sharmin Alam
25 Novembre 2019

« La programmation est réservée aux programmeurs/programmeuses informatiques », « Les personnes créatives ne programment pas », « La programmation, c’est ennuyeux »…

Voici quelques idées reçues sur la programmation, fausses, mais répandues. En réalité, la programmation peut constituer une activité amusante et créative pour n’importe qui, et nos éducateurs et éducatrices peuvent facilement enrichir leur curriculum classique d’un peu de code. Inclure la programmation dans les cours peut aider les élèves à développer des compétences de réflexion critique, de résolution de problèmes, de créativité et de communication.

De nos jours, les enfants grandissent dans un monde numérique. En tant que parents, éducateurs/éducatrices et membres de la communauté, nous souhaitons tous que nos enfants acquièrent les compétences nécessaires pour être prêts pour leur avenir. Mais soyons réalistes, nous avons déjà beaucoup à faire. Toutefois, il est très simple d’incorporer la programmation dans des matières qui sont déjà enseignées en classe.

Voyons ensemble comment la programmation peut être intégrée dans 5 matières scolaires :

1. L’art

L’éducation artistique est vitale pour les cerveaux en développement de nos enfants. C’est bien connu, l’art favorise l’activité cérébrale, la créativité, la résolution de problèmes et les compétences motrices. De plus, l’art peut améliorer le bien-être physique, émotionnel et mental. KCJ a bien compris la valeur de ces bienfaits, c’est pourquoi elle a décidé de créer Art:bit. Art:bit est une application qui se connecte avec micro:bit pour permettre aux élèves d’exprimer leur créativité à travers la programmation. Ils et elles peuvent concevoir leurs propres animations en utilisant la programmation par blocs et l’informatique physique. Simples et colorées, les activités Art:bit sont idéales pour captiver les élèves et les encourager à devenir des animatrices et animateurs créatifs.

2. Les études sociales

Lorsque vous enseignez aux élèves différentes cultures du monde, pensez au code Scratch! Cette plateforme permettra aux élèves d’utiliser des blocs de code pour participer à des activités culturelles virtuelles, telles que le Carnaval de Québec ou une visite à Londres en Angleterre. Les projets Scratch sont stimulants, informatifs et axés sur des objectifs. Ils aident les élèves à élargir leurs horizons culturels grâce à la programmation.

3. L’écriture

Avant d’apprendre à écrire du code, les élèves devraient apprendre à écrire des instructions simples et claires. Grâce à des activités débranchées, les élèves comprendront que rédiger des instructions pour un ordinateur est très différent de la rédaction destinée à des humains. Les projets débranchés permettent aux élèves de pratiquer ce nouveau style d’écriture tout en apprenant les bases du HTML et du CSS. Par exemple, les élèves se familiarisent avec les opérateurs logiques (AND, OR et NOT) en ajoutant des garnitures sur une pizza. Chaque activité débranchée encourage les élèves à considérer la programmation comme une langue et leur pose des défis visant à améliorer leur maîtrise de cette langue.

4. La science

La science explique aux enfants le monde qui les entoure, les aide à créer des idées, à prendre des décisions et à résoudre des problèmes. Lorsque les enfants découvrent les ondes radio, c’est le moment idéal pour apporter des micro:bits en classe! Un micro:bit, petit ordinateur de poche, est un outil polyvalent et interactif qui permet de comprendre les bases de l’informatique physique. La fonction radio du micro:bit peut être utilisée pour envoyer des messages d’un appareil à un autre. Les élèves ont ainsi la chance d’acquérir une expérience pratique des ondes radio par le jeu Basketball micro:bit. En se passant une balle DEL les uns aux autres, ils et elles découvrent l’incidence que peuvent avoir la distance et les autres obstacles sur les communications radio.

5. L’éducation physique

La programmation est normalement une activité d’intérieur, mais cela ne doit pas nécessairement être le cas! En fait, la programmation peut encourager les élèves à se lever et à être actifs. Ils et elles peuvent créer leurs propres Fitbit pour suivre leur activité et rester motivés. Vous vous souvenez des micro:bits? Ils peuvent être programmés pour être utilisés comme des podomètres qui comptent et suivent le nombre de pas effectués, grâce à des vibrations. Ce projet simple, interactif et éducatif peut motiver les élèves à être plus actifs lors de leurs cours de gym comme à l’extérieur. Consultez les instructions pas à pas (sans jeu de mots) pour ce projet.

Tous ces projets sont éducatifs tout en étant engageants. Les élèves apprendront notamment la polyvalence, l’adaptabilité et l’innovation. Vous cherchez encore plus de moyens d’incorporer la programmation, la technologie et l’informatique dans votre classe? Inscrivez-vous pour un atelier en personne ou pour un webinaire Coder en classe animé par un(e) instructeur/instructrice de KCJ. Financés par CodeCan, ces ateliers sont gratuits et disponibles à travers le Canada.

Continuer à lire :

Pourquoi devriez-vous penser à lancer un Code Club?

 143
 0

L’Heure du code est accessible à n’importe quelle classe, voici comment.

 72
 0

5 matières scolaires pouvant être enseignées en utilisant la programmation

 199
 0

Lorsque les STIM et l’art se rencontrent

 115
 0

Cinq façons surprenantes d’intégrer les technologies en classe

 473
 0